• Les Michels

La Silver Economie, c’est quoi ? Explications ...

La ville de Nice a été désignée par la Commission Européenne comme ville hôte du Forum AAL, l’un des principaux rendez-vous de la Silver Economie, terme qui renvoie à un domaine en pleine expansion : celui d’une économie et d’un marché entièrement dédié aux Seniors.


En effet, avec le vieillissement global des populations et l’augmentation de l’espérance de vie, notamment dans les pays émergents, la Silver Economie est rapidement devenue un enjeu majeur de santé publique et d’économie.


Tour d’horizon de ce marché qui a le vent en poupe !



Nice forum AAL sur la Silver Economie
Nice, ville d'accueil du forum AAL 2020 sur la Silver Economie

Pourquoi ce nom de Silver Economie ?


Pendant longtemps, le troisième âge était considéré comme une catégorie à part, voire exclue de la société.


S’étant retirée de la vie active, la population des seniors n’était pensée que sur le modèle d’une population dont les besoins et l’apport étaient réduits. Outre les soins éventuels, la qualité de vie des retraités n’était pas un souci majeur, d’autant qu’ils ne représentaient qu’une part largement minoritaire de la population.


Mais les avancées de la médecine, ainsi que les meilleures conditions de vie et de développement ont provoqué un allongement significatif de l’espérance de vie, faisant de la population senior un marché important.


En effet, en France, les plus de 50 ans représentent quasiment 20 millions de personnes, soit près d’un tiers de la population. Cela s’explique notamment par l’allongement de la durée de vie, atteignant 79 ans pour les hommes et 85 pour les femmes. La légère diminution de l’espérance de vie depuis 2015 n’ayant eu qu’une influence mineure (à peine quelques mois de moins), on vit donc plus longtemps en France et même à l’échelle mondiale.


D’où un plus grand souci de la qualité de vie des séniors. Que ce soit en préparant sa retraite ou une fois avoir quitté la vie active.


De plus en plus d’entreprises et de services sont dédiés aux personnes âgées, ce qui répond à un besoin croissant : puisque nous vivons plus longtemps et mieux, il n’est plus seulement question des soins nécessaires mais bien d’accompagner le développement d’un mode de vie.


La retraite devient ainsi l’occasion de s’adonner à de nouvelles activités et appelle ainsi une offre plus spécialisée. D’où le développement de la Silver Economie qui tire son nom de la chevelure argentée caractéristique de cette catégorie de la population.


Une économie transversale


Comme l’indique son nom, la Silver Economie est une économie transversale.


Qu’est-ce à dire ?


C’est une économie qui ne se focalise pas sur un marché mais bien plutôt sur une population donnée, rassemblée par une même caractéristique.


Par exemple, on parle aussi d’économie transversale pour parler de la Hip-Hop Economie. Une économie transversale, plutôt que d’investir sur un produit, vise donc d’avantage à cibler un certain mode de vie ou même un style de vie en développant tout ce qui est lié à celui-ci. Ainsi, la Silver Economie s’intéresse à tout ce qui touche les personnes de plus de 50 ans, allant ainsi de la pré-retraite aux retraités.



Répondre à un besoin


Elle vise donc à investir aussi bien sur la consommation alimentaire que sur le développement et l’accès à certaines activités appréciées des seniors, s’intéresse également aux soins et aux technologies susceptibles de faciliter le quotidien des personnes âgées.


Par exemple, la Silver Economie rassemble aussi bien les offres de croisière destinées aux personnes âgées que le développement d’une cuillère anti-tremblements destinée aux personnes atteintes de Parkinson.


Ainsi, les Ministères de l’Economie et des Finances et des Affaires Sociales et de la Santé déclaraient déjà en 2013 :

« Les nouveaux besoins économiques, technologiques et industriels liés à l'avancée en âge (...) ouvrent un champ vaste pour l'économie et l'industrie dans nos pays ».


Développer un mode de vie


Il ne s’agit donc pas seulement de répondre à un besoin préexistant, mais également d’accompagner le développement d’un certain mode de vie, mode de vie qui concerne de plus en plus de personnes. La Silver Economie a donc un double-rôle : répondre aux demandes déjà existantes et penser en amont aux améliorations susceptibles d’apporter un véritable plus dans le quotidien des personnes concernées.


Et en chiffres, qu’est-ce que ça donne ?


La Silver Economie a ses domaines privilégiés. Au premier rang desquels : la santé.


En effet, ce sont avant tout les progrès dans le cadre de la médecine aussi bien que dans le paramédical qui permettent et permettront les plus grandes avancées.


La sécurité et l’autonomie, ensuite, puisqu’ils permettent aux séniors de conserver une maîtrise réelle de leur quotidien.


Viennent enfin l’habitat, les services, mais aussi les loisirs, la communication et les transports.


La Silver Economie concerne donc aussi bien le domaine public que le domaine privé.




Un fort impact économique


20 millions de personnes, sur une population d’à peine plus de 66 millions, ça représente une part de marché plus que conséquente. Et, surtout, en pleine expansion.


Ainsi, les seniors seront bientôt plus d’un tiers en France, leurs conditions de vie, mais aussi la question des financements des aides perçues et de leur retraite sont donc devenues prioritaires. Pour comprendre leur impact économique, l’étude d’un cas simple est révélatrice.


Comment consomment les seniors ?


Selon Credoc, le Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie, les seniors représentent déjà plus de la moitié des dépenses de santé, 57% pour être plus précis. C’est 56% des dépenses dans le domaine des assurances et, enfin, plus de la moitié de leurs revenus est consacrée aux loisirs.


Une population qui cherche à se divertir


Les seniors deviennent donc une cible majeure pour l’industrie du divertissement, des loisirs, et des voyages.


Outre les croisières spécialisées, les activités hebdomadaires proposées comme des cours de cuisine ou du jardinage, les seniors deviennent des consommateurs de premier plan.


D’où l’explosion du marché de la Silver Economie.


D’ici 2020, ce sont 300 000 emplois qui devraient être créés, en lien direct avec les séniors, tandis que près de 100 000 salariés travaillent déjà dans la Silver Economie, pour un chiffre d’affaire qui frôlait déjà les 56 milliards d’euros en 2013. De quoi permettre un appel d’air conséquent qui devrait entraîner l’arrivée de nouveaux acteurs.


voyage retraite
Les seniors sont de plus en plus nombreux à voyager

Le "Seniornaute", une cible prioritaire : quand les seniors se mettent aux nouvelles technologies.


L’explosion de la population des seniors, ou papy-boom, a aussi une autre conséquence : elle bouscule largement les clichés les mieux ancrés.


Parmi eux, l’un a la peau dure : les seniors seraient réfractaires aux nouvelles technologies, notamment à celles liées au numérique. Eh bien, c’est désormais tout le contraire.


De plus en plus de seniors sont équipés en matériel informatique et, même, ils se révèlent souvent plus dépensiers que les plus jeunes. Et pour cause, cela facilite largement leur quotidien. Quand on connaît des difficultés pour se déplacer, le numérique et la communication deviennent automatiquement des solutions privilégiées.


L’enjeu de la sédentarité chez les personnes âgées