• Julie

Comment vider une maison avec un commissaire-priseur ?

Mis à jour : 23 déc. 2019

Que ce soit pour une maison de campagne ou un appartement de ville, pour des commodes Louis XVI ou des lave-vaisselle, le commissaire-priseur peut intervenir pour organiser la vente de mobiliers ou d’objets. Et pourtant, on se dit souvent que c’est quelque chose pour les autres ! Pas forcément…



Une estimation des biens, par un expert, chez soi


Le commissaire-priseur est avant tout un expert, avec une vraie connaissance des meubles, de leur histoire, de leur origine. Leur expertise de l’histoire de l’art leur permet d’identifier des meubles anciens du 18e siècle, des tables design du 20e siècle, ou des tableaux de la Renaissance. Mais ils sont également de fins connaisseurs du marché de l’occasion : ils organisent régulièrement des ventes d’objets du quotidien dans leurs salles de vente, et incluent un panel très large de références. Ils savent donc estimer le prix et la rapidité de la vente des objets, de la vaisselle, de l’électroménager.


Le commissaire-priseur accepte de se déplacer, en règle générale, si la maison est à proximité de son étude. Prévoyez donc de travailler avec une étude proche de votre domicile, pour augmenter les chances d’avoir une visite. Il va estimer le prix sur une vente future, et vous donnera généralement gratuitement une valeur à l’oral, c’est l’usage, et demandera une compensation si vous souhaitez l’avoir par écrit. Cette estimation sera faite au plus près de la réalité du marché de l’occasion, et sera dans votre intérêt, puisque le commissaire-priseur se rémunère sur la vente et n’a aucun profit à sur ou sous évaluer les biens de votre propriété.


Le commissaire-priseur est souvent utile pour les objets de valeur

Le commissaire-priseur s’intéresse à tout type d’objet : les objets rare, précieux et chers, bien sûr, mais aussi beaucoup d’objets du quotidien, de vaisselle ou d’électro-ménager. Cependant, il ne prend pas toujours tous les objets pour les mettre en vente. S’il connait ses acheteurs, les ventes qu’il sera capable d’organiser dans les prochains jours, il ne peut pas garantir que l’intégralité sera vendue. Il reste parfois d’usage, dans des régions non urbaines, d’organiser la vente aux enchères directement dans la maison. Mais ce n’est plus le cas dans les grandes villes, et il sera alors nécessaire d’avoir une prestation de débarras associée. Certain commissaire-priseur la proposent, à des prix cependant élevés comparé à d’autres prestataires.


Les charges de succession sont souvent élevées, et avec ou sans testament, il est par exemple très important d’avoir un trace écrite de la valeur des biens qui vont constituer la base de ces charges. D’autant plus si les familles sont recomposées ou éloignées, et qu’il faut partager les différents biens mobiliers de la maison en bonne intelligence. Les notaires peuvent prendre en charge cette prestation d’estimation dans le cadre de la succession, ce qui est souvent un vrai service.


Ventes aux enchères pour un vide maison, comment ça marche ?


Contrairement au brocanteur, ou à l’antiquaire, le commissaire-priseur ne va pas acheter les biens sur place ni se lancer dans une négociation à son avantage. Il a tout intérêt à estimer au plus juste, car il est rémunéré sur les ventes futures, autour de 15 à 20% du montant de la vente totale. Il va laisser les objets et meubles dans la maison et organiser un transport dans une salle des ventes quelques jours avant la vente. Il faut prévoir cette logistique et un peu de stockage en amont de ces ventes.


Le transport restera à la charge du client, et éventuellement le stockage des biens si cela est rendu nécessaire. Cela peut engendrer des coûts non négligeables puisqu’il sera fait appel à des sociétés de déménageurs associées aux commissaires-priseurs. Les ventes se font ensuite la plupart du temps dans leurs propres salles de ventes, et comportent tout un cérémonial à la fois traditionnel, charmant, et désuet. Les coups de marteau, ses bougies, son « adjugé vendu », tout cela peut paraître intimidant et vous gêner. Néanmoins, c’est une très bonne façon de vendre les biens à leur juste valeur.


Afin de regrouper au mieux les objets allant ensemble, les ventes peuvent être organisées toutes les deux semaines ou tous les mois, ce qui permet de réunir plus d’acheteur. Il y a trois grands types de ventes : certaines ventes sont spécifiques, ou à thèmes, par exemple autour des Arts de la Table, ou d’une ville en particulier comme Dijon ou Paris. D’autres ventes sont des ventes de tous objets, permettant d’écouler un volume plus important. Enfin, les ventes les plus connues et les plus prestigieuses sont celles des objets d’arts, attirant de nombreux acheteurs internationaux.

Les objets sont enfin mis en vente aux enchères, auprès de tous les acheteurs réunis lors des ventes. La population de ces salles des ventes est un mélange de professionnels de l’occasion (brocanteurs et antiquaires) et d’acheteurs privés, curieux, passionnés, ou à l’affût de bonnes affaires. Il est important de bien comprendre le fonctionnement de la vente ! Mettre un prix de réserve en dessous duquel le bien ne sera pas vendu, bien réfléchir à son prix de mise aux enchères, décider de faire des lots ou de vendre les objets un par un… en cela le commissaire-priseur est de très bon conseil.


Tous les objets ne sont pas vendus lors de ces ventes. « On estime que 20% des invendus trouvent preneurs aux ventes suivantes », selon Anne Richmond de Lamaze, commissaire-priseur à Chamalières dans une interview au Figaro. Il faut parfois prévoir une vente supplémentaire, ou un débarras simple de ces affaires.


Les avantages et les pièges à éviter 


Vider une maison est une tâche difficile, et souvent émotionnellement très chargée. Il est très délicat de se séparer d’objets et de meubles qui ont vécu une vie, la votre ou celle de vos proches. Le commissaire-priseur permet d’avoir un œil d’expert, neutre, sur ces ventes. Cette profession réglementée sera particulièrement attentive à la justesse de l’estimation, ce qui permet d’éviter quelques arnaques. Par ailleurs, faire venir un commissaire chez soi peut permettre de découvrir des trésor cachés dans votre maison !



L’inconvénient principal est le temps et le coût que cela comporte. Les ventes ne sont pas immédiates, contrairement aux brocanteurs et antiquaires, ou aux particuliers sur les sites de revente. De plus, les coûts de transport sont à rajouter, ce qui implique tout de même d’avoir une estimation suffisamment élevée des biens à mettre en vente. Enfin, il ne réalise que très rarement la prestation complète, et s’il l’a fait, elle sera souvent plus chère que d’autres offres sur le marché.

Pour vous accompagner dans cette étape souvent délicate, il est important de bien se faire conseiller. Les équipes de MAVEN cherchent toujours la meilleure solution pour valoriser vos biens au plus juste, et débarrasser ce qui doit l’être en le remettant dans l’économie circulaire.



Voir toutes nos Offres de Vide Logement

MAVEN

MAVEN est un service de débarras de maison et d'appartements à la demande. Nous intervenons chez les particuliers à Paris, en Île-de-france, à Lyon, Marseille et Belfort.

Station F - 5 parvis Alan Turing

75013 Paris

contact@societemaven.com

09 80 80 85 83

©MAVEN 2019